• Les mignons

    Quand je dis "mignons", c'est un point de vue bien sûr... Parce que si j'étais un puceron en face d'une coccinelle, si jolie soit-elle, je prendrais mes 6 jambes à mon cou pour détaler en vitesse !!! Ah, la vie est impitoyable sous les feuilles... L'équilibre est difficile à trouver pour le jardinier car pour avoir des insectes auxiliaires (les mignons), il faut des insectes nuisibles (les vilains) dont ils se nourrissent mais s'il y a trop de nuisibles, les auxiliaires ne font pas le poids et ce sont les cultures qui en souffrent. Des traitements existent en Agriculture Bio pour lutter contre les insectes nuisibles (savon noir, vinaigre,...) mais il ne faut pas éliminer tout le monde et veiller à conserver un "garde-manger" pour les mignons !

     

  • Aphidius

    Alors là, voici un très mignon petit insecte parasitoïde : l'Aphidius Colemani, qui fait partie de la grande famille des hyménoptères (abeilles, guêpes, fourmis...) et qui a la particularité (que j'aime beaucoup) de pondre ses œufs dans le corps même des pucerons !!! Sa grandeur dépend de la taille du puceron dont il est né, mais est en moyenne de 2 mm (pas facile pour la photographe que je suis !). La larve se développe dans le corps du puceron parasité. Ensuite, elle mange le puceron de l'intérieur. Sept jours après le parasitisme la larve d'Aphidius fixe le puceron sur la feuille, et tisse un cocon dans le puceron, de façon à ce que ce dernier se gonfle. L'extérieur devient brun et dur. On parle alors d'une momie.

    Aphidius

     

    Les momies de pucerons, ce sont les petites boules dorées, c'est joli, non ?!

    Une dizaine de jours après la ponte, un adulte d'Aphidius quitte la momie par un trou rond. Un parasite adulte vit 2-3 semaines au maximum.

    L'Aphidius colemani trouve les foyers de pucerons à grande distance, parce que les plantes infestées produisent des "substances d'alarme". À courte distance, il sent aussi le miellat. Le parasite adulte se nourrit du miellat (secrété par les pucerons).

    Quand il y a un parasite Aphidius dans un foyer de pucerons, les pucerons produisent souvent des "phéromones d'alarme". Ceci provoque la panique chez les autres pucerons qui se laissent tomber de la feuille et meurent ainsi (bien fait !). Certains maraîchers achètent des momies de pucerons et les dispersent dans les serres infestées. Moi, on dirait que j'ai de la chance parce que c'est la 3ème année que ce "mignon" s'installe naturellement dans les cultures et ils font vraiment du bon boulot !!! Un grand merci à eux.


  • Le syrphe Le syrphe 

    Le syrphe est une mouche qui ressemble à une abeille, on le distingue facilement grâce à son vol stationnaire. L'adulte se nourrit de nectar mais sa larve dévore les pucerons et autres larves d'insectes qui passent par là !!!


  •   

    Le chrysope

     Chrysope adulte, autrement appelé "Demoiselle aux yeux d'or"... Il s'agit d'un insecte auxiliaire dont la larve se nourrit de pucerons, cochenilles, chenilles et acariens (rien que çà !). En fait, c'est vraiment risqué d'être un nuisible en Agriculture Biologique !!!